Résultats positifs pour les derniers tests menés par la FIFA sur la technologie VAR au campus de la KNVB

Les tests ont eu lieu pendant deux jours sur le campus de la KNVB les 4 et 5 mars 2020, sous l’autorité de la FIFA et du nouveau groupe de travail pour l’excellence de l’innovation. 

Conformément à la vision du Président de la FIFA Gianni Infantino, un certain nombre de sujets, dont la création de systèmes plus accessibles, ont été présentés et débattus dans le cadre de la feuille de route 2022. "Ces tests représentent une formidable occasion d’échanger avec les fournisseurs pour rendre la technologie VAR plus accessible et permettre son utilisation à tous les niveaux", estime Johannes Holzmüller, directeur de la division Technologie et innovation.

Les participants se sont penchés sur quatre questions en lien avec les VAR:

  • des systèmes plus accessibles afin de permettre à davantage de pays et de compétitions d’utiliser les VAR;
  • les conditions nécessaires pour établir une norme mondiale de la technologie liée aux VAR, commune à l’ensemble du football;
  • de nouvelles idées et propositions ont été mises en avant par les industriels pour améliorer cette technologie.

Ces tests font suite à la création du groupe de travail intervenue début février au siège de la FIFA, à Zurich. Les organisateurs de 13 compétitions étaient représentés, au même titre que l’International Football Association Board (IFAB).

La réunion de Zeist s’inscrit dans la droite ligne des premiers tests technologiques menés pendant la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2019™ au Qatar, en décembre. En effet, des tests hors ligne ont eu lieu pendant les matches, tout au long du tournoi.

Les tests ont eu lieu pendant deux jours sur le campus de la KNVB, sous l’autorité de la FIFA et du nouveau groupe de travail pour l’excellence de l’innovation.

Des systèmes "allégés"

L’événement s’est conclu par une réunion du groupe de travail, au cours de laquelle les idées et les organisations présentées pendant deux jours ont pu être évaluées et discutées. "Nous sommes satisfaits du travail réalisé cette semaine à Zeist et nous avons hâte d’entamer la prochaine série de tests", a fait savoir Holzmüller.

"Au cours des semaines à venir, l’une des missions importantes du groupe de travail consistera à envisager les mesures à prendre pour un système ‘allégé’, en collaboration étroite avec les fournisseurs. Nous allons nous concentrer sur la collecte d’informations supplémentaires et toujours plus précises, afin d’influencer positivement le processus décisionnel. La procédure de visionnage des VAR doit être la plus efficace possible. À terme, l’objectif est de rendre cette technologie accessible à tous les niveaux. La technologie évolue et nous ne voulons pas nous contenter d’un rôle d’observateurs, bien au contraire."

La FIFA travaille en relation étroite avec les acteurs concernés (confédérations, associations membres et organisateurs de compétition) pour améliorer le fonctionnement des VAR, un domaine dans lequel la KNVB a toujours joué un rôle pionnier."Cette idée s’inscrit parfaitement dans notre stratégie internationale", souligne le secrétaire général de la KNVB, Gijs de Jong. "Nous voulons occuper une position de pointe sur les questions de technologie. De ce point de vue, c’est un excellent programme."

Au cours des prochains mois, la FIFA organisera une série de tests autour du monde pour optimiser le fonctionnement technique des VAR, en vue des grandes compétitions à venir.