Gazon artificiel béni en Afrique du Sud

Trois terrains en gazon artificiel ont été installés par le fabricant préférentiel de la FIFA Limonta Sport dans les communautés sud-africaines d’Ekangala, Mafikeng et Tlakgameng. Ces nouveaux terrains sont de haute qualité et devraient permettre de tenir les enfants de ces communautés éloignés des rues.

"L’installation de ces terrains en gazon artificiel est très importante pour ces communautés car ils profiteront à tout le monde et notamment aux écoles, aux clubs et aux amateurs", explique Roberto Teani, responsable marketing au sein de Limonta Sport.

Pour ce projet consistant à installer des terrains en gazon artificiel dans des communautés d’Afrique du Sud, Limonta Sport a été choisi par une commission privée à l’issue d’une procédure d’appel d’offres. C’est ainsi que les terrains d’Ekangala (Ekangala Stadium), Mafikeng (Mafikeng Municipality Pitch) et Tlakgameng (Tlakgameng Village Pitch) ont vu le jour.

"En principe, les terrains ne sont pas construits dans une grande ville, mais plus dans les zone urbaines environnantes. L’idée est de donner à de nombreuses personnes de différentes villes un endroit où ils puissent jouer. Ces trois terrains ont été installés dans différentes parties du pays : Ekangala se situe près de Pretoria, Mafikeng n’est pas loin de la frontière avec le Botswana et Tlakgameng est au Nord-Ouest du pays", explique Teani.

D’une zone caillouteuse à un endroit de joie
Le nom Makifeng signifie en tswana "endroit rempli de cailloux", ce qui donne une idée de la difficulté du projet, car les trois terrains ont été construits dans des environnements très peu développés. Auparavant, les joueurs de tous âges étaient contraints de jouer sur une surface poussiéreuse et caillouteuse, ce qui rendait impossible l’organisation de séances d’entraînement, de matches ou de programmes scolaire. D’où l’importance d’une installation réussie.

Pour s’assurer que le niveau de qualité requis soit atteint, seuls les fabricants préférentiels de la FIFA - tels que Limonta Sport - ont été autorisés à participer à la procédure d’appel d’offres. L’initiative Fabricants préférentiels de la FIFA fournit une garantie mondiale que le terrain en gazon artificiel satisfait aux plus hauts critères en matière de qualité, de performance et de sécurité, conformément aux exigences du consommateur final. "C’est une sécurité supplémentaire pour les investisseurs, qui savent que leur projet sera réalisé avec succès", indique Teani.

L’expérience et les connaissances du fabricant préférentiel de la FIFA ont permis d’apporter les capacités techniques nécessaires pour mener à bien le projet en Afrique du Sud, et de s’assurer que les matériaux utilisés étaient appropriés au vu des conditions climatiques de la région. "Normalement, construire un terrain de A à Z nécessite en moyenne trois à quatre mois. Ici, nous avons eu besoin de cinq mois - y compris l’installation et l’entretien."

Qualité et sécurité
La qualité des résultats parle d’elle-même. Les trois terrains ont obtenu le très exigeant label de qualité FIFA RECOMMENDED 1 STAR pour le football amateur et le football de base, et leurs excellentes propriétés les rendent parfaitement adaptés à une utilisation quotidienne. Le label de qualité FIFA RECOMMENDED garantit que les exigences qualitatives ont été satisfaites, et que des contrôles réguliers et des tests en laboratoire et sur le terrain seront effectués par des instituts indépendants approuvés par la FIFA.

Teani récapitule les répercussions positives de l’installation de ces terrains sur les communautés : "Avant, il n’y avait pas d’activités organisées après l’école. Il n’y avait pas le moindre endroit pour jouer au football, il y avait juste de la terre. Aujourd’hui, c’est plus facile de tenir les enfants éloignés des rues et d’organiser des activités."

Six à dix heures par jour, les terrains en gazon artificiel des communautés d’Ekangala, Mafikeng et Tlakgameng offrent aux habitants une surface de jeu idéale, et constituent un lieu sûr que les enfants peuvent fréquenter après l’école. Ils permettent également d’améliorer le niveau des formations dans les domaines athlétique et technique et les activités pédagogiques en conjonction avec les nouveaux groupes sportifs. Le projet en Afrique du Sud démontre clairement qu’un terrain de football n’est pas qu’un terrain de football, et que le football est bien plus qu’un simple jeu.