L’IFAB approuve des standards plus élevés concernant la technologie sur la ligne de but

L’International Football Association Board s’est réuni en séance de travail annuelle jeudi 24 octobre 2013 au siège de la FIFA à Zurich (Suisse).

La séance a été officiellement ouverte par le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, et a réuni le Secrétaire Général de la FIFA et les dirigeants des quatre associations britanniques.

Sur le sujet de la technologie sur la ligne de but, l’IFAB a approuvé des changements au nouveau Manuel de tests 2014, y compris des standards plus élevés en termes de marge d’erreur (+/-1,5 cm) de la précision des systèmes de technologie sur la ligne de but. Précédemment, dans le Manuel de tests 2012, la marge d’erreur maximale était de +/- 3 cm.

Les changements ont été apportés sur la base de l’expérience de la FIFA, qui a utilisé la technologie sur la ligne de but lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012 et la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013, ainsi que le feedback reçu de la direction de la Premier League anglaise, qui utilise la technologie sur la ligne de but depuis le début de la saison actuelle ; ils illustrent la progression constante de la technologie.

Le nouveau manuel entrera en vigueur en avril 2014 avec une période de transition de six mois au cours desquels les nouvelles installations pourront être testées conformément au Manuel de tests 2012 ou 2014. À compter d’octobre 2014, toutes les installations de technologie sur la ligne de but devront satisfaire aux standards plus élevés du Manuel de tests 2014. 

Autre point clé de l’ordre du jour, le processus de réformes de l’IFAB a fait l’objet une analyse détaillée dans le cadre des propositions de réformes de gouvernance adoptées par le Congrès de la FIFA 2011.

Les discussions se sont focalisées sur la composition des deux panels d’experts qui ont été approuvés lors de la 127e assemblée générale annuelle de l’IFAB tenue le 2 mars 2013 – un panel technique et un panel football qui incluront divers groupes de parties prenantes issues du monde du football.

Si la composition de l’IFAB restera inchangée – il comprendra toujours les quatre associations britanniques et la FIFA –, les nouveaux panels d’experts chercheront à améliorer le processus de consultation et encourageront une approche plus proactive auprès d’un groupe de représentants élargi qui pourra soumettre de nouvelles idées.

L’IFAB a également discuté de la procédure à suivre afin qu’il devienne une association enregistrée conformément au Code civil suisse, et de la révision de ses statuts. Une réunion a été programmée pour le 13 janvier 2014, au cours de laquelle les nouveaux statuts seront approuvés et la procédure d’enregistrement requise par la Loi suisse sera finalisée. Cela permettra de faciliter le développement d’une identité distincte pour l’IFAB, qui prévoit en outre de lancer une plate-forme externe en ligne détaillant ses activités.

De brefs rapports ont également été soumis concernant l’utilisation de systèmes électroniques de contrôle des performances et sur la proposition d’accroître la flexibilité des remplacements au niveau du football amateur et récréatif.

La formulation des Lois du Jeu existantes a été étudiée en vue de proposer des amendements lors de l’assemblée générale annuelle de l’IFAB.

Il est important de noter que la séance de travail annuelle est une réunion au cours de laquelle des sujets font l’objet de discussions en vue de pouvoir être soumis à l’assemblée générale annuelle. Cependant, les amendements aux Lois du Jeu peuvent uniquement être effectués durant l’assemblée générale annuelle.

La 128ème assemblée générale annuelle de l’IFAB aura lieu au siège de la FIFA à Zurich (Suisse) du 28 février au 2 mars 2014.