Un terrain en gazon artificiel labellisé au Bangladesh

Le Bangladesh compte près de 160 millions d’habitants. Il est le huitième pays le plus peuplé au monde, mais il se trouve en 157ème position au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Pour autant, cela ne remet pas en question la passion du pays pour le football, bien au contraire. La FIFA soutient cette passion à travers le développement du football dans le pays via le programme GOAL.

Dans le cadre de ce programme, le fabriquant préférentiel de la FIFA LIMONTA SPORT a fourni à la Fédération de Football du Bangladesh (BFF) un terrain de football à 11 en gazon artificiel - le premier terrain de ce type à être construit dans le pays. En novembre 2012, le terrain s’est vu octroyer le label FIFA RECOMMENDED 1 STAR pour le football amateur et de base et a depuis été approuvé pour les matches de l’équipe nationale. C’est un moment très spécial pour le football au Bangladesh.

Mais le chemin - du début des travaux de construction à Dhaka, capitale du Bangladesh, à l’achèvement du terrain - n’a pas été de tout repos. Cet état sud-asiatique se situe dans une zone affectée par la mousson, au cours de laquelle des précipitations de 1 500 à 2 250 mm ne sont pas rares. Ces conditions climatiques ont rendu la tâche des experts de Limonta Sport des plus compliquées, mais ils ont su y faire face avec brio.

Exigences particulières
En raison des fortes pluies, il était essentiel d’installer le bon type de fondations pour le terrain, ainsi qu’un réseau de tuyaux permettant l’évacuation de la majorité des eaux. Enfin, le terrain devait être capable de surmonter les conditions météorologiques les plus difficiles pour ne pas se muer en un gigantesque marécage.

Ainsi, trouver le bon matériel était la priorité, mais cela constituait un véritable défi vu que les matériaux de base disponibles au Bangladesh ne satisfaisaient pas aux exigences du climat et ne garantissaient pas une bonne longévité au terrain. LIMONTA SPORT et ses partenaires locaux ont dû se tourner vers les pays voisins pour dénicher les bons matériaux et ont finalement trouvé des composants, notamment du sable et de la pierre, satisfaisant aux exigences climatiques.

L’utilisation de machines et d’outils spécialisés, employés pour garantir que la densité soit correcte et la surface régulière, a également joué un grand rôle dans le bon déroulement du projet. Enfin, les importants efforts consentis par les travailleurs expérimentés ont rendu possible l’installation du terrain, qui est rapidement devenu un point central pour la communauté locale.

Un soutien technique et financier optimal
Chaque jour, des centaines d’enfants de tous âges utilisent le terrain, situé dans l’une des zones les plus densément peuplées de Dhaka. Ils peuvent montrer ce qu’ils savent faire six à dix heures par jour, et ce quelles que soient les conditions météorologiques. Ce formidable investissement destiné aux jeunes est une première étape en vue de poursuivre le développement du football au Bangladesh, une entreprise à laquelle la FIFA ne manquera pas d’apporter son soutien.

Le 6 mars 2012, une délégation de la FIFA menée par le Président Joseph S. Blatter s’est rendue au Bangladesh afin d’inaugurer officiellement le terrain. Durant son séjour, le Président de la FIFA a exprimé son admiration vis-à-vis des efforts déployés par la BFF et la communauté locale afin d’accroître la participation au football. "Votre pays compte 160 millions d’habitants, et je suis certain que le Bangladesh possède un important réservoir de talents. Au vu de vos performances en qualifications pour la Coupe du Monde, vous êtes sur le bon chemin. Vous n’êtes vraiment plus très loin, et vous y arriverez peut-être la prochaine fois. Le football est espoir et émotion, alors continuez vos efforts !", annonçait alors le Président Blatter.

Le nouveau siège de la fédération et un centre d’entraînement seront prochainement construits aux côtés du terrain en gazon artificiel, encore une fois grâce au soutien du programme GOAL. "La FIFA peut beaucoup apporter à notre pays", a indiqué Kazi Mohammed Salahuddin, président de la BFF. "Le principal objectif est d’améliorer les performances de notre équipe nationale et de devenir l’une des meilleures nations asiatiques."